Le nouveau système des objets

L’émergence des technologies de capteurs et d’actionneurs, qui se concrétisent comme « internet des objets » (internet of things), et qui enchaînent sur l’immense développement des technologies de traçabilité qui sont déjà au cœur du modèle économique d’internet, reconfigure l’agencement du virtuel et du réel tout en rematérialisant l’information. C’est un nouveau « système des objets » qui se forme ainsi.
Tout objet humain est technique, et tout objet technique est inscrit dans un système technique, comme Jean Baudrillard le rappelait dans Le système des objets en citant Gilbert Simondon. L’objet industriel devenu systémiquement communicant, c’est à dire émetteur et récepteur d’informations – souvent à l’insu de son propriétaire – , constitue un système d’objets tout à fait nouveau qui dominera à n’en pas douter l’organisation industrielle du XXIè siècle, et transformera les espaces quotidiens publics aussi bien que privés dans leurs couches les plus profondes aussi bien qu’à leurs surfaces mêmes.